texte-personnalisé

logo bdp32

  M E D I A G E R S

 

rss Gers2015 page de garde

 

 

 

Les sentiers de la gloire

  • Imprimer
  • E-mail
Célèbre roman antimilitariste, Les sentiers de la gloire est un fait divers, mais un fait divers barbare et glaçant au sein de la Grande Guerre. Un témoignage remarquable qui lève le voile sur l'omerta militaire et aide l'opinion publique à prendre conscience de ce qui se passe réellement sur le front. 

sentiers de la gloireUne unité française épuisée, lancée à l’assaut d’une position ennemie imprenable, échoue après des pertes considérables : l’officier supérieur qui a donné l’ordre inique exige des « responsables » parmi la troupe et décide de faire fusiller plusieurs sous-officiers « pour l’exemple », après une caricature de procès militaire.

Humphrey Cobb (1899-1944), l’auteur, a lui-même vécu la guerre au front pendant 3 années parmi les troupes canadiennes, et en est ressorti blessé et gazé. C’est à la lecture d’un article de presse de 1934 qui relate la réhabilitation de quatre soldats français fusillés pour désobéissance qu’il entreprend l’écriture de ce roman qui deviendra un best-seller Outre-Atlantique.

Des exécutions pour l'exemple ajoute à la barbarie...

L'auteur s’inspire en grande partie d’un épisode abject de la guerre de 14, l’affaire des blanche maupasCaporaux de Souain : le général Réveilhac fait canonner ses propres troupes pour les obliger à attaquer une colline ennemie inexpugnable et, suite à l’échec de l’assaut, exige la désignation de plusieurs soldats du régiment afin de les traduire en conseil de guerre. Au final 4 caporaux sont fusillés pour refus d’obéissance, malgré la défense de leur capitaine. Ils ne seront réhabilités que 20 ans plus tard, grâce à l’acharnement de la veuve de l’un d’eux, Blanche Maupas, soutenue notamment par la ligue des droits de l’homme. (A lire aussi : Blanche Maupas : la veuve de tous les fusillés de Macha Sery et Alain Moreau, aux éditions L’Archipel)

Cet événement est loin d’être un cas isolé, puisque plus de 2500 soldats français furent condamnés à mort devant la justice militaire pendant 14-18, pour des motifs comme refus d’obéissance ou mutilations volontaires, et 600 d’entre eux fusillés, les autres voyant leur peine commuée en travaux forcés.

Une vérité pas bonne à voir...

sentiers de la gloire filmEn 1957, Stanley Kubrick en tire un long-métrage au titre éponyme, qui est une véritable charge contre la haute hiérarchie militaire, et sur l’animalisation des conscrits considérés comme de simples pions. A l’inverse du film de guerre classique, il dépeint non pas l’affrontement entre deux camps ennemis, mais celui entre officiers et hommes de troupes au sein d’une même armée.

Sous la pression des associations d’anciens combattants, le film ne sera distribué en France qu’en 1975, près de 20 ans après sa sortie…

 

 

Voir au catalogue >> 

Voir les articles précédents :

Vers l'armistice 

La guerre de 14 vue d'Italie 

Un cheval au coeur de la guerre 

Les Folies bergère

Nous étions des hommes

Johnny s'en va-t-en guerre

 

Identification

Ressources numériques

VISUEL Ressources Num

Identifiez-vous et cliquez.

Recherche rapide (catalogue collectif)

Aide

Livres comme l'air

livres comme lair

Suivez-nous sur...

F de facebookflikr