texte-personnalisé

logo bdp32

  M E D I A G E R S

 

rss Gers2015 page de garde

 

 

 

Nous étions des hommes (Her Privates We)

  • Imprimer
  • E-mail

 

nous etions des hommesLa Somme, en 1916

Dans ce livre de Frederic Manning (éd. Phébus) nous lisons le quotidien d’un régiment britannique dans lequel l’inclassable Bourne, le personnage principal, est un enrôlé volontaire de 35 ans, bilingue, cultivé et flegmatique en toutes circonstances - à l’opposé du reste de la troupe- qui refuse mordicus toute promotion de grade.

Le roman n’est pas un récit de bataille : ici pas de massacres sanglants, d’officiers inhumains ou d’ennemis fanatisés, non, ce sont des hommes, rien que des hommes qui vivent et survivent en pleine guerre. Certes le régiment combat un adversaire retranché et subit les bombardements mais c’est le détail de cette micro société masculine, et les personnages qui la compose, qui sont relatés de façon magistrale : les conditions climatiques, les contraintes de l’équipement militaire, l’absence d’hygiène, les multiples corvées, l’alcool omniprésent, les contacts avec la population et aussi l’attente récurrente avant l’épreuve du feu. Le soldat Bourne finira par perdre ses amis, sa carapace morale et sa vie même au cours des derniers combats.

Bourne c’est sûrement l’auteur, Frédéric Manning, homme de lettres londonien qui s’engage à 33 ans comme simple soldat et passera plusieurs mois sur le front en France. Il est sollicité à la fin de la guerre pour écrire ses mémoires de guerre (c’est la grande mode à l’époque) et sort un petit roman autobiographique, « Her Privates We », sous le pseudo de « 2ème classe 19022 », qui en séduit certains et en choque beaucoup, à cause du contenu brut mais surtout du langage cru des protagonistes.

Si une version plus châtiée est rééditée peu après, ce récit bouleversant tombe dans l’oubli jusqu’en 1999 où il est redécouvert par William Boyd – qui rédige une superbe préface -, et obtient un triomphe éditorial en Angleterre avant d’être traduit l’année suivante aux éditions Phébus.

"Le livre le plus beau et le plus noble que j'ai lu sur la guerre et sur les hommes qui la font" (Ernest Hemingway).

>> voir au catalogue

voir les autres articles

Vers l'armistice  

La guerre de 14 vue d'Italie  

Les sentiers de la gloire

Un cheval au coeur de la grande guerre

Johnny s'en va en guerre

Les folies bergère

Identification

Ressources numériques

VISUEL Ressources Num

Identifiez-vous et cliquez.

Recherche rapide (catalogue collectif)

Aide

Livres comme l'air

livres comme lair

Suivez-nous sur...

F de facebookflikr